Le musée Courbet fait peau neuve…

Gustave Courbet est originaire d’Ornans. Sa région natale est source pour lui d’inspiration. A Ornans, un musée lui est dédié. Exigü, vétuste, il est fermé pendant trois ans afin d’être revisité. Sa surface est quadruplée, le conseil général l’a voulu résolument moderne, ouvert sur la Loue et sur les paysages que Courbet aimaient tant.

Le musée a réouvert ses portes le 2 juillet et je m’y suis rendue malgré la foule qui comme moi, était curieuse de découvrir la nouvelle configuration des lieux.

Le musée bien pensé présente les oeuvres de manière chronologique et se veut pédagogique. Des panneaux expliquent les tableaux, certains sont décortiqués sur écran. L’hôtel Hébert supposé être la maison natale de Gustave Courbet rassemble les oeuvres de jeunesse du peintre.  A vingt ans, il se rend à Paris et copie les toiles de grands maîtres au Louvre comme ce réveil de St Jérôme.

Courbet revient régulièrement à Ornans pour y retrouver famille et amis. Il les immortalise dans de nombreux portraits.

Son grand-père servira aussi de modèle pour l’enterrement à Ornans.

Ornans, ses falaises, la Loue l’inspirent…

Une papeterie à Ornans.

Le halage sur les bords de la Loue

La Loue à Scey en Varais.

Mais ses relations à Ornans furent parfois conflictuelles. Fâchés de la participation de Courbet à la commune, les Ornanais mutilèrent sa sculpture « le pêcheur de chavot ».

A partir de 1857, Courbet peint des scènes de chasse qui ont un grand succès comme ce renard pris au piège. Je me rappelle de l’hallali du cerf que j’avais vu au musée des beaux-arts à Besançon.

Emprisonné pour sa participation à la commune, il réalise un auto-portrait dans sa cellule.

C’est là aussi qu’il peindra de nombreuses natures mortes.

Accusé de la démolition de la colonne Vendôme, il est sommé d’en payer la reconstruction. Il est acculé à la ruine, ses biens mis sous séquestre. Il s’exile en Suisse où il réalise des séries de tableaux pour éponger ses dettes comme ce château de Chillon.

J’ai bien aimé ce musée clair et moderne qui m’a permis de mieux connaître la vie du maître du réalisme. Comment ne pas tomber amoureux comme lui d’Ornans que l’on appelle aussi la petite Venise comtoise.

Dommage que n’y soient pas présentes les toiles grand format qui firent scandale et sa notoriété comme l’enterrement à Ornans que j’avais admiré à Orsay.

Cet article, publié dans Doubs, Franche-Comté, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Le musée Courbet fait peau neuve…

  1. Denis Billamboz dit :

    J’y étais dimanche ! Super !

  2. Un très bel article et de superbes photos.
    Lorsque nous allons chez mon beau-frère à BESANCON, nous ne manquons jamais le village d’Ornans et j’attendais avec impatience la réouverture de ce musée après travaux – hélas, nous ne pourrons peut-être pas y aller cette année.
    C’est une région où se cachent des trésors à l’état pur !!!!!!
    Il faudrait une copie de l’enterrement à Ornans – il y a tant d’étudiants talentueux !!!!! je pense que ce musée régional n’a pas les moyens de se procurer les tableaux acquis par le musée d’Orsay. Mais montrons le talent de nos JEUNES !!!!!
    Ce que j’avais beaucoup apprécié, c’est sur les pas de COURBET et mon mari m’avait photographiée devant un de ses tableaux et j’avais pris la pose du peintre !!! ON PEUT REVER !!
    Nous allons dans ta région deux ou trois fois par an – nettement plus lorsque nous résidions dans le Beaujolais – mais avec les bonnes nouvelles après les 5 premières chimios, l’espoir revient.
    très amicalement.

  3. Thierry M. dit :

    Je pense y aller d’ici la fin de l’été. Il y aura peut-être moins de monde.

  4. Sophie dit :

    La visite est prévue en aout…je salive déjà ! très belle fin de journée

  5. Elisa dit :

    Bon weekend chez toi Nathalie🙂
    J´adore les photos de la grande collection de peintures. Elles sont superbes
    Bisous
    Elisa, en Argentine

  6. Barbara dit :

    Merci pour cette belle visite.

  7. Ping : Le musée Courbet fait peau neuve… (via Voyageuse Comtoise) « Filamots

  8. Champagne dit :

    C’est prevu !!!
    et après prendre un thé chez Juliette à la ferme de Flagey !

  9. Albert dit :

    Bonsoir Nathalie,
    Mes vacances sont finies et je repasse sur les blogs. Merci pour cette présentation de Courbet, dont on peut dire qu’il a enfin la reconnaissance qui lui était dûe . J’aime Courbet, j’aime Ornans.
    Il me faudra y retourner pour visiter ce musée et aussi faire quelques photos du coin….
    Je t’embrasse.

  10. nicole dit :

    Je pense aller le visiter en Septembre il y aura déjà moins de monde et moi je serais un peu plus libre
    Bises Nath

  11. Bénédicte dit :

    je ne pourrai pas le visiter de sitôt aussi je te remercie de ce reportage

  12. Ping : A l’eau! | Voyageuse Comtoise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s