Gruyères, l’autre pays du fromage.

Un pays fait de légendes, de chevaliers livrant batailles, de leur château,de fromages bien sûr! Gruyères est situé dans le canton de Fribourg au pied des pré-Alpes sur un petit éperon rocheux.

Le pays de Gruyères serait né d’une légende. On raconte qu’au sortir d’un hiver et d’un printemps très longs, un guerrier germain nommé Gruérius vint à passer dans cette belle vallée. Surpris par une grue qui s’envola au milieu des roseaux, il y vit un heureux présage.

« C’est là que je construirai manoir et cité où mes gens, mes vassaux, trouveront des remparts protecteurs à l’heure du danger ». Et voilà pourquoi Gruérius fonda le château et la bonne ville de Gruyère.

Cela ne serait qu’une légende et l’histoire des comtes de Gruyères remonterait au XIe. Une histoire faite de hauts faits d’armes que l’on retrouve dans ce magnifique château au pied des pré-Alpes Fribourgeoises.

Les gruyériens partent ainsi en Terre sainte, participent à la célèbre bataille de Morat en 1476 et battent le grand comte de Bourgogne Charles le Téméraire. Le château, après cette bataille perd un peu de son caractère moyen-âgeux pour devenir une belle demeure seigneuriale. Le comte Louis aménage l’esplanade et une chapelle.

Le dernier comte de Gruyères est le comte Michel, qui accablé de dettes, fait faillite en 1554. Il tente bien de battre monnaie, mais personne n’en veut. Ses créanciers Berne et Fribourg se partagent ses possessions.

Ainsi, s’accomplit la prophétie du bouffon Chalamala, celui du comte Pierre IV au XIVe, l’ours de Berne dévorera la grue dans le chaudron de Fribourg.

Le château devient la demeure des baillis fribourgeois qui aménagent de magnifiques décors baroques.

Mis en vente en 1849, il devint la propriété des familles Bovy et Balland.  On est en pleine période romantique et Daniel Bovy, artiste, fait appel à ses amis peintres pour restaurer et décorer le château. Corot réalise dans ce salon des médaillons peints.

Dans le salon de musique, trône un piano commandé pour Franz Liszt.

La décoration murale de la salle des chevaliers dessinée par Daniel Bovy raconte les légendes et les hauts-faits des comtes de Gruyères.

C’est Chalamala en personne qui vous conte l’histoire de Gruyères, au château. Sa maison est d’ailleurs encore présente dans le village fortifié.

Un superbe village qui vous replonge dans une atmosphère toute médiévale.

Comme partout au Moyen-âge, on y torturait les condamnés. Les bourreaux officiaient dans la tour de la Chupia Barba, la barbe brûlée. Brûler la barbe des condamnés était un supplice assez original…

Nous n’aurons hélas pas le temps de visiter l’église…  J’ai bien l’intention de trouver un endroit pour goûter le fameux gruyère. Pourra-t-il rivaliser avec mon délicieux comté? That is the question…

 

Publicités
Cet article, publié dans Suisse voisine, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Gruyères, l’autre pays du fromage.

  1. Juste Sublime dit :

    Je dois avouer que j’ai beaucoup aimé Gruyères, j’y suis passée l’an dernier. J’ai surtout été super étonnée d’y trouver le musée Giger (Alien), tellement incongru au milieu de ce charmant village!

  2. Thierry M. dit :

    Alors 😦 gruyère 😦 ou ❤ 🙂 Comté 🙂 ❤ ?

  3. Albert dit :

    Bonsoir Nath,
    Heureux de revoir ce charmant village de Gruyères que je connais , mais en été. Il faut dire qu’il se trouve près d’une célèbre fabrique de chocolat à Broc…Grand merci à toi donc
    Je t’embrasse

  4. Godnat dit :

    C’est vraiment très beau, merci de cette visite ! Finalement, ce n’est pas un trou ! 😉

  5. Elisa dit :

    Merci Nath, j´apprends beaucoup de choses chez toi. Ainsi je commence à avoir envie d´organiser un voyage au-delà de Paris, ma ville favorite 🙂
    J´ai adoré tes photos.
    Un grand bisou
    Elisa

  6. Fredka dit :

    Merci Nathalie car j’avoue que ma connaissance de l’histoire suisse comportait certains trous, tout comme le fromage de ce pays. Ainsi un noble a vu une grue hier! d’où le nom de gruyère… A méditer!

  7. Sophie dit :

    C’est vrai que cet endroit est superbe mais la visite que j’y ai faite a quelques années alors pourquoi pas y retourner !

  8. Marielle dit :

    C’est un endroit magnifique. La visite du chateau vaut le détour avec ces peintures de Corot et sa vue exceptionnelle. Mais entre le comté et le gruyère, ya pas photo !
    Comté pour toujours…

  9. Près de chez moi, il y a la ville de Saint Marcellin, connu aussi pour son fromage. mais il n’y a pas les montagnes, ni un joli château. C’est petit et sans personnalité.
    tu as du t’amuser à faire ses images ?
    Question : Sent on le fromage dans les ruelles du château ?

  10. Ping : Gruyère versus comté | Voyageuse Comtoise

  11. Ping : Le fantastique s’invite à Gruyères | Voyageuse Comtoise

  12. filamots dit :

    Que voilà une présentation étonnante de cet endroit que je ne connais pas mis à part la renommée de son fromage. Je te rassure le Comté est totalement différent de goût et si bon, moi j’adore.
    Le village tel que vu dans les photos, ainsi que le château donnent envie d’aller s’y promener.

    Une belle découverte là. Merci pour cette belle promenade enrichissante et gourmande, comme d’habitude au niveau de la gourmandise.
    Pas encore osé refaire la galette Comtesse lol
    Amitiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s