Je fouille, tu fouilles, ils fouillent…

Besançon est habituée aux fouilles archéologiques, moi pas… Et c’est avec une grande curiosité que je me suis rendue sur le chantier de fouilles des futurs passages Pasteur. On y a accès depuis la rue Claude Pouilley.

Les 12 et 13 juillet, un groupe d’archéologues y attendait les curieux pour expliquer leurs trouvailles et leur travail.

On avait bien besoin d’explications car malgré les panneaux, il faut beaucoup d’imagination pour retrouver les éléments  gallo-romains et médiévaux décrits.

Les plus anciens vestiges dateraient de l’époque gauloise, identifiée grâce à des céramiques. De l’époque romaine, une rue large de 5,60 m et perpendiculaire au Cardo a été mise à jour. Elle est bordée de constructions, le sol des pièces en terre battue ou en béton  délimite des espaces d’habitation précédés de boutiques.

Ici, un ensemble de pièces possédant des vestiges d’hypocauste, système de chauffage par le sol, pourrait définir un espace thermal.

Au Moyen-Age, dans les textes, apparaissent deux rues du quartier. Ainsi en bordure de la rue Claude Pouillet (rue Poitune au Moyen-Age), s’installent des maisons alors qu’à l’arrière, des jardins occupent les parcelles.  La terre est plus noire et donc a été cultivée. Des puits rejoignaient la nappe phréatique.

Un chantier de fouilles en pleine ville, c’est impressionnant. C’est drôle aussi de voir des pans de murs à moitié démolis, je ne me rappelle plus ce qui était là avant… Ce bel escalier en intérieur de cour sera détruit aussi.

Intéressant aussi, le travail d’après la fouille : nettoyage des bris de poteries retrouvées et reconstitution de celles-ci…

Vous aimiez les puzzles quand vous étiez petits?

Habitée depuis la période gauloise, Besançon recèle encore bien des trésors archéologiques dans son sous-sol. Chaque fois qu’un projet immobilier voit le jour, des fouilles ont lieu… Elles permettent d’enrichir la connaissance de la cité et de notre passé. Une vidéo d’anciennes fouilles ici

Les futurs passages Pasteur : Un grand programme commercial de 14 700 m² , des logements, un grand parking souterrain…. Le fouillera-t-on aussi dans 2000 ans?

PS: Je suis en vacances, cet article est programmé. Mais je pense à vous et même si je ne vous réponds pas dans l’immédiat, laissez-moi vos commentaires, je me ferai une joie de vous répondre en rentrant!

Publicités
Cet article, publié dans Doubs, Franche-Comté, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Je fouille, tu fouilles, ils fouillent…

  1. Tamagochan dit :

    J’adore l’idée de la piscine chauffée!!!
    Et c’est un peu dommage pour ce joli escalier, mais bon, ça vaut le coup quand même.

  2. Sophie dit :

    J’aurais adoré visiter ce chantier, j’empruntais le passage Pasteur pour me rendre de l’annexe du Lycée pasteur situé rue des Fusillés ( dans la montée de la Citadelle) pour me rendre au Lycée Pasteur chaque jour matin et soir.
    Je me souviens de ce magnifique escaliers et des ateliers de couture Christine Laure…
    Et en plus d’après ce que je sais c’est une amie d’enfance qui dirige ces recherches….
    En tout cas bravo pour ce magnifique reportage.
    Très belles vacances à toi

  3. Thib dit :

    Découvrir, en le touchant « pour de vrai », le passé de sa ville, … quelle chance ! Ca devait être passionnant !

  4. perrine dit :

    Un très beau et grand documentaire.
    Je te laisse fouiller et à bientôt

  5. AD-Mary44 dit :

    Une si belle ville avec un passé passionnant. Je suis toujours très heureuse d’y passer quelques jours.

    • Nathalie dit :

      La boucle est habitée depuis la période gauloise, on y découvre sans cesse des vestiges… Super quand on aime l’histoire mais j’imagine que quand on est promoteur immobilier, on doit trouver cela moins chouette!

  6. oth67 dit :

    Ce doit être passionnant de pouvoir visiter un chantier de fouilles.

    Merci beaucoup

  7. Elisa dit :

    Cou cou Nath,
    J´aime les antiquités, les musées et les ruines!
    Est-ce que je deviens de plus en plus âgée?
    Bisous
    Elisa

  8. Babzy dit :

    Merci pour les infos , j’espère qu’on peut encore visiter les fouilles ?

  9. Michel dit :

    Bonjour Nathalie

    Une jolie série Nathalie, Bravo pour les explications et les photos.
    Passe de bonne vacances, Bisous.

  10. Surfanna dit :

    Héhé ça me rappelle les fouilles auxquelles j’ai aprticipé quand j’étais en fac d’histoire, un été… je rêvais d’être archéologue quand j’étais petite !! bah après cette expérience, ça m’a passé… 😉
    Surtout ta photo avec le nettoyage des morceaux de pots trouvés… beuh c’était le moins marrant (à côté de fouiller sous la pluie, ou sortir la gadoue des trous creusés APRES la pluie :D) !

    • Nathalie dit :

      Hi! Hi! Hi! J’imagine! Nettoyer des monceaux de tessons, ce ne doit pas être bien folichon… Au moins, l’expérience t’a permis de chercher une autre voie.

  11. L’archéologie est fascinante lorsque en quelques minutes on fait le résumé de longs mois de fouille. mais sur le terrain (j’en ai fait un peu) cela est bien différent hélas. Le plaisir est moindre.
    Cette passivité et le manque de vie m’avait curieusement déçu (et pourtant qu’est ce que j’adore les pierres !)
    C’est pour cela que je suis admiratif devant ceux qui y consacrent une grande partie de leur vie. As tu vu leurs yeux briller ?
    Voilà un chantier que je souhaiterais visiter un jour. Il faudra que je le programme.

    • Nathalie dit :

      Heureusement que les archéologues étaient là pour présenter leur travail… Parce que je dois avouer que je n’y voyais pas grand-chose… Ce sont des passionnés, les yeux brillaient! Tu as raison.

  12. Il y a plus de dix ans, j’habitais encore le centre ville de Lyon et ils se sont mis à creuser, creuser… pour faire le parking des Terreaux. Mon fils, petit à cette époque, adorait regarder le travail… Et notamment les personnes qui fouillaient consciencieusement… Ahh oui, on y a passé des heures!!!!

  13. nicole dit :

    c’est très interressant je ne savais ps et irait bien y faire un tour
    j’avais suivi celle de Luxeuil il y a quelqus mois
    Bises Nath

  14. Elisa dit :

    Je te laisse un cou cou rapide Nath.
    Aujourd´hui je dois me dédier à mon blog en espagnol (elisaorigami.blogspot.com) car il participe d´un concours sympa sur 20minutos.es.
    Donc, il faut faire connaître le blog et voter les autres.
    Bisous et à demain
    Elisa

  15. Michel dit :

    Bonjour Nathalie

    Un petit bonjour du Jura Nathalie.
    Merci de ce superbe reportage.
    Je te souhaite une bonne journée, Bisous.

  16. Denis Billamboz dit :

    Dans cette cour, parmi d’autres, la maison Weil faisait encore travailler plus de 100 personnes, il y a à peine une vingtaine d’années.

  17. La Marmotte dit :

    Ca a l’air passionnant.

    Quand j’étais petite, avec une amie, on aimait fouiller dans le terrain du fond du jardin de l’école primaire… On avait retrouvé un bout de céramique, aussi l’on a commencé à creuser des trous, de trous, à ramener des brosses à dents pour faire « comme en vrai ». Et l’on déterrais de plus en plus de bouts de céramique. De nombreux enfants nous ont rejoint, jusqu’à ce que les professeurs se demandent ce que l’on faisaient et viennent nous voir…

    Imaginez leur tête devant nos trous. Nous avions déterrés les reste de vielles canalisations. Nous qui rêvions de pots antiques ou autres céramiques, nous étions déçues…

  18. l'Angevine dit :

    j’aimerais vraiment fouiller pour découvrir ces trésors
    lors des travaux du tramway à Angers,ils ont aussi trouvé des trésors,d’anciennes églises et tombeaux,c’était impressionnant que je respectais leur délai de recherches!!!il faut être minutieuse et patiente!!!je suis passionnée d’histoire
    passez d’agréables moments et à bientôt vers les chemins de l’Anjou

  19. Elisa dit :

    Passe un très bon week end Nath!
    Bisous
    Elisa

  20. Chocoralie dit :

    Quel dommage pour ce bel escalier de cour!

  21. Nathalie dit :

    C’est une des particularités de la ville de Besançon. Il en reste tant d’autres!

  22. Eilvys70 dit :

    C’est passionnant… ça me donne envie d’aller y faire un tour… C’est accessible à tout le monde ou tu étais pistonnée ?
    Eilvys70

    • Nathalie dit :

      Pas pistonnée… Seulement là au bon endroit au bon moment! J’ai entendu parler de ces fouilles par hasard et il se trouvait que j’étais sur Besac les jours où les fouilles étaient ouvertes au public.

  23. Ping : le musée des Beaux-Arts de Besançon | Voyageuse Comtoise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s