Pauvre Berthe de Joux!

Brrrr! Entendez-vous cette litanie lugubre susurrée  par la bise qui souffle la nuit sur les hauts de Joux ? « Priez, vassaux, priez à deux genoux, Priez Dieu pour Berthe de Joux ! »

Pauvre Berthe de Joux! Qu’a-t-elle donc bien pu faire pour mériter le châtiment qui lui a été infligé?

Le seigneur de joux, Amauri se croisa vers 1170 laissant sa très jeune femme enceinte Berthe, seule au château.

Les années passèrent, et Berthe se morfondait dans son grand château. Quand un jour, un chevalier blessé se présenta à la porte.

Il s’agissait d’Amé de Montfaucon, compagnon d’armes d’Amauri, de retour de terre sainte. En bonne châtelaine, Berthe le reçut et le soigna, hélas, celui-ci lui raconta que son époux avait succombé aux terribles périls affrontés en Orient.

Berthe saisie, s’enfuit dans les forêts. Elle y erra plusieurs jours, éplorée. Tant de larmes coulèrent de ses beaux yeux bleus qu’elles donnèrent naissance à la source bleue près de Malbuisson.

Puis elle se consola, passant de plus en plus de temps avec Amé, agréable et bien fait de sa personne. Bien vite, elle lui céda. Mais le seigneur Amauri n’était pas mort et de retour dans son château, fourbu, il surprit les deux amants dans son lit!

Ivre de colère, il transperça Amé de 3 coups d’épée et fit suspendre son corps dans la forêt à l’ouest, qu’on appelle désormais la Fauconnière.

Il fit enfermer, malgré ses supplications, sa femme dans l’une des tours du donjon.

Dans un cachot si minuscule, qu’elle ne pouvait s’y tenir qu’accroupie…

Elle n’avait le droit d’en sortir que deux fois par jour, on l’emmenait  alors devant une meurtrière où l’attendait une vision d’horreur : celle du corps de son bien-aimé déchiqueté par les corbeaux.

Amauri pensait que ce traitement tuerait bien vite son épouse infidèle. Il n’en fut rien. Il mourut avant elle, et leur fils Henri délivra Berthe. Il lui permit d’amender « ses fautes » en se retirant à l’abbaye de Montbenoît pour y terminer ses jours.

S’agit-il seulement d’une légende? La généalogie et l’histoire nous ont appris que tous ces personnages ont bien existé et que Berthe en 1228, vivait encore à Montbenoît…

Pour les puristes, ne m’en veuillez pas, j’ai utilisé mes photos du château, mais elles ne correspondent pas forcément… Par exemple, le pont-levis n’est pas l’entrée médiévale, puisque le château a été remanié plusieurs fois.


Publicités
Cet article, publié dans Doubs, Franche-Comté, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Pauvre Berthe de Joux!

  1. AD-Mary44 dit :

    Je connais bien ce château et j’ai un souvenir d’un CHOCOLAT CHAUD plus qu’excellent !!!!!!!!!!!!!!! C’est une très belle région et il me semble qu’il y a un très beau lac tout près ???
    Ton histoire me plait bien et je ne verrai plus ce château de la même façon.

  2. Godnat dit :

    On m’a raconté l’histoire quand on m’y a emmenée, je n’ai pas fait la visite complète mais quel bel endroit ! Et vrai, pauvre Berthe !

  3. laurentk dit :

    Belle histoire .. qu’illustrent parfaitement tes jolies photos.

  4. Denis Billamboz dit :

    Pour la petite histoire, j’ai rencontré lors d’une réunion de travail à Paris, il y a déjà quelques années, une dame qui s’appelait de Joux et qui avait une relation généalogique avec ce château. Elle venait de La Rochelle, je crois, et elle connaissait bien la légende de la pauvre Berthe.

    A part ça, c’est un lieu que j’admire chaque fois que je traverse la cluse.

    • Nathalie dit :

      Le monde est petit! Un magnifique lieu! Avec le fort Malher en face

    • jeannevar dit :

      Les « De Joux » descendent d’Adrienne de Grammont arrière petite fille de François de Joux dernier du nom qui a relevé le nom en 1561 avec son fils Jacques; Ils descendent de Jean de Joux la branche de Naisey et descendent donc de Berthe et d’Amaury. La tour à bossage dite « tour Grammont » vient du nom d’Adrienne. 😉
      Jeanne

  5. Sophie dit :

    Superbe lieu je suis passée devant dimanche, je me souviens d’un voyage d’école et le souvenir de la prison de la pauvre Berthe est intact !
    Superbe récit, belle journée

    • Nathalie dit :

      C’est l’histoire qui marque le plus au château de Joux, mais d’autres légendes lui sont attachées. Transformée en prison, elle a vu passer des prisonniers célèbres: Mirabeau, Toussaint-Louverture….

  6. Michel dit :

    Bonjour Nathalie

    Bravo Nathalie pour cette magnifique série, j’adore ce château. Je te souhaite une bonne journée, Bisous.

  7. Elisa dit :

    Bonjour Nath,
    Une legende triste mais tu donnes envie de connaître chaque coin de ce chateau!
    Bisous
    Elisa

    • Nathalie dit :

      C’est fait pour donner envie! Je suis heureuse que ça marche! Un château médiéval, un fort militaire, une prison d’état, Joux a plein d’histoire à nous raconter!

  8. perrine dit :

    Belle histoire de Berthe si bien contée par toi.
    Qu’importe si les photos ne correspondent pas, je les trouve splendides.
    A bientôt pour d’autres histoires ou légendes

  9. nicole dit :

    Bien ce reportage l’an dernier j’y avais emmené mon pti fils et c’est vrai que le cachot de Berthe l’avait choqué
    Gros bisous Nath

  10. Fredka dit :

    C’est vrai qu’il reste peu de traces visibles du château qui existait au Moyen Age, la première mention datant du XIème siècle je crois. Mais ce qui fait l’intéret de ce très beau vestige, c’est justement que sa visite permet de voyager dans le temps et les différentes architectures militaires.
    Après Berthe de Joux, tu pourrais aussi faire un petit article sur le prisonnier le plus célèbre de Joux, Toussaint Louverture, le Napoléon Noir, grand artisan de l’indépendance d’Haïti!

    • Nathalie dit :

      Pas tout de suite, je vais peut-être faire une autre étape de la route des droits de l’homme et des abolitions de l’esclavage et faire une petite visite à la maison de la négritude de Champagney…

  11. Michel dit :

    Bonjour Nathalie

    Un petit coucou Nathalie, Je te souhaite une bonne journée.

    Je suis absent jusqu’à dimanche, bon week-end, Bisous

  12. Elisa dit :

    Salut Nath
    Passe une belle journée et bon week end
    Bisous
    Elisa, à Rosario, Argentine

  13. Muad' Dib dit :

    Coucou Nath, les photos sont très sympas et l’histoire également.
    Merci de nous proposer cette jolie balade médiévale.
    Gros bisous et très belle soirée,

  14. Thierry dit :

    Souvenir aussi d’une visite privée avec Estelle. Tu y étais, je crois. Il restait les grosses (fausses) pierres des Misérables, celui de Lelouche. Je dois avoir, je crois, une photo où je me prends pour Jean Valjean.

    • Nathalie dit :

      Je me rappelle aussi… Je me rappelle qu’on avait laissé partir les derniers visiteurs, fermé les portes du château et qu’Estelle nous avait fait découvrir des coins qu’on n’aurait pas eu le droit de voir sans elle.
      Les fausse pierres sont toujours là, tu pourrais toujours montrer comme tu es fort!

  15. Gibritte dit :

    Je connaissais l’histoire, mais sans les photos qui sont très belles. @+

  16. Voila un château (et aussi une région) que je vais mettre dans mes projets de vacances pour 2011 (2010 a déjà ses réservations).

  17. Chocoralie dit :

    Tu racontes aussi bien que Catherine Pancol dans ses romans…

  18. Jo dit :

    J’ai eu plaisir à relire cette légende… agrémentée par ces jolies photos. Je suis allée au chateau en avril dernier, mais n’ai pas eu l’idée de photographier cette tour de pierres bosselées… Qu’il est beau ce château !

  19. Je decouvre le site a l’instant ! Vraiment un grand bravo ! Les photos sont sublime .

  20. sylvie dit :

    J’adore cette région,. Plusieurs fois nous avons dormi au bord du lac de St point et trainer aux alentours du château de Joux. Ce weekend end, nous l’avons visité. Très intéressant, le château et tout ses fantômes 🙂 . Que de souffrance en ce lieu.

  21. jeannevar dit :

    J’adore aussi ce château qui fait voyager dans le temps, dans l’espace (jusqu’à Haiti), dans les légendes. Juste pour compléter, voici le lien où il est question de la source bleue. Je n’ai pas les mêmes dates, c’est parce qu’Henri (fils de Berthe et Amauri) est né de source sure en 1180. Et qu’une expédition est partie en terre sainte en 1179 avec le Comte de Champagne. De toute façon, pour le moment, on ne sait pas quand Amaury est parti… 🙂
    https://moocweb25.wordpress.com/2015/04/15/balade-a-la-source-bleue-et-sa-legende/
    Jeanne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s