Frontière Franco-Suisse 3 : pour vous, Goumois se coupe en deux.

Goumois : on y accède par une route sinueuse dotée de superbes points de vues sur toute la vallée : la corniche de Goumois.

C’est sans doute l’un des sites les plus connus du département.

Drôle de destin que celui du village de Goumois… Parce qu’un jour les hommes ont décidé que le Doubs ferait fontière, il s’est retrouvé coupé en deux en 1815 au traité de Vienne.

Depuis près de deux siècles, c’est le pont qui marque la frontière, d’un côté, c’est la Suisse, de l’autre, la France.

Le village compte donc deux mairies mais une seule église et un seul cimetière. Ce qui n’était pas sans poser de problèmes pendant la seconde guerre mondiale où les Allemands fouillaient systématiquement les cercueils qui passaient la frontière…

Remarquez l’étrange rocher derrière l’église… Il s’appelle « le rocher du singe ». Voyez-vous la tête de gorille?

Goumois, c’est aussi un petit lieu de sérénité où l’on taquine la truite…

Un parcours de pêche à la mouche est aménagé près de l’hôtel restaurant du moulin du plain. Une formidable adresse pour vous initier aux recettes gastronomiques du coin : truite au vin jaune, jambon de montagne et au printemps les fameuses grenouilles fraîches !

A Goumois, on s’aère en VTT,  en rando, en faisant de l’escalade de la spéléo… Mais aussi du canoë-kayak puisque cette vallée encore sauvage, encaissée a permis au cours de la rivière de conserver un état naturel des plus rares de nos jours.

Ici, alors qu’il s’était réfugié en Suisse, Jean-Jacques Rousseau venait herboriser avec son ami le docteur Gagnebin chez qui il venait séjourner à la Ferrière.

En 1950, grâce aux frères Lamy, champions de renommée internationale, un stade nautique est aménagé,  un centre de plein air est construit. Le site de Goumois accueille aujourd’hui de nombreuses compétitions de canoé-Kayak de niveau international.

Malgré le fait d’être de nationalités différentes, les habitants  du village partagent des intérêts similaires et se retrouvent une fois l’an pour danser sur le pont ( comme en Avignon !) le 31 juillet au soir pour la fête nationale suisse.

Ainsi le Doubs autrefois enjeu de pouvoir, de guerres est devenu un trait d’union entre deux pays.

Vous avez aimé? Alors, continuez votre balade le long de la frontière à la Goule et aux échelles de la mort.

Publicités
Cet article, publié dans Doubs, Franche-Comté, Huuummmm les bonnes adresses !, restaurant, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Frontière Franco-Suisse 3 : pour vous, Goumois se coupe en deux.

  1. Elisa dit :

    Cou cou Nath,
    C´est toujours un régal de passer par ton blog.
    Tes images sont superbes.
    Mrci, j´ai hate de connaître ta région.
    Bisous
    Elisa, Argentine

  2. Godnat dit :

    Oui j’ai aimé ! Je suis allez voir la Goule et j’avais vu les échelles déjà. Cette vallée et magnifique, il faudra vraiment que j’aille y voir de plus près ! Mais on a beau être en Franche-Comté, ça fait loin pour la journée !
    Alors le vin jaune ? 😉

  3. Chocoralie dit :

    Bon, et quand est-ce que tu fais faire tes cartes de visite de serial-bloggeuse?

  4. Thierry dit :

    Tes photos sont très belles.

    Et la bouteille de vin jaune que vous allez nous inviter à déguster aussi ;o)

  5. Ah mais vous êtes une petite voisine de ma soeur ! J’aime la Franche-comté, je rêve d’y vivre alors je suis bien contente de faire des visites en votre compagnie d’autant que les photos sont très belles.

  6. Godnat dit :

    Si ! Notre frère est à Carcassonne !

  7. lili Bé dit :

    Je connais bien ce coin, mon père est originaire de Franche comté… Belle photo!
    Et bienvenue sur 130 cartons, au fait!

  8. Godnat dit :

    Là on a donné, 30 ans de Picardie pour moi, ça suffit ! Et mon mari est né au pays ch’ti !

  9. Emma dit :

    Nath , a force de te lire je ne sais plus ou aller, chez toi? Chez Elisa? Choco , je connais l »angleterre, j’irai quand même te rendre visite.

  10. Christine dit :

    Salut Nath
    Ton site est génial comme d’habitude . Sur notre ordi, les photos sont nettes sauf celle du paysage d’automne où l’on voit Goumois et tu aurais du séparer les deux photos un peu plus nettement .
    Bisous

    • Nathalie dit :

      Si j’ai le temps d’apporter des modifs avant de partir, je changerai quelques photos. J’ai appelé mon webmaster à Cagnes sur Mer et j’ai compris pourquoi certaines photos n’apparaissaient pas nettement.

  11. Dans le Massif de la chartreuse il existe aussi un village coupé en 2 par une minuscule rivière. D’un coté c’est l’Isère (l’ancien Dauphiné) et de l’autre c’est le 73 (ancien Duché de Savoie).
    Mais là il y a 2 mairies, 2 églises… par contre, le cimetière, je ne sais pas.

  12. Bryllars dit :

    Je suis passee par Goumois il y avait 25 ans, mais seulement pour une nuit. Quelle erreur.
    j’ai essayer de retourner mais c’etait pas accessible sans voiture a cette epoch.
    Quelle endroit!

  13. Nathalie dit :

    C’est une vallée sauvage magnifique! Aujourd’hui encore, on y a accès qu’en voiture ou en étant un bon… marcheur!

  14. Blankenberger Marie-Christine dit :

    Bonjour,
    Il y a quelques années en arrière j’ai appris à connaîte cette merveilleuse contrée à travers Monsieur Fernand Lamy.
    Merci pour ces photos évoquantes et pour tout l’humour et légèreté que vous mettez dans la présentation.
    J’ai été absolument ravie de toutes les possibilités sportives dans la région. Aussi faire du ski de fond du côté Suisse et l’hôtellerie acceuillante m’avaient séduite.
    Nous avions dormi en dessous d’un immeuse sapin sur la neige sur une couche de paille et bien au chaud dans nos sacs de couchage. C’était féerique. Nous avons construit un igloo. Nous avons fait des virées en canoé-kayak sur le Doubs. Plus tard grâce à cela, nous sommes descendus en canoé-kayak l’Ardèche et nous avons fait une expédition à 8 personnes de 10 jours au Canada à 700 kg de CEPAL. Nous avons voyagé sur les lacs et les rivières comme les Indiens autrefois avec Fernand Lamy et nous sommes revenus la tête pleine de belles images et d’avanture dans la nature, que personne ne nous prendra plus jamais. C’était magique avec Fernand!

    Je vous souhaite de tout coeur de vivre tout cela un jour, si ce n’est déjà fait, et de la joie et de l’amitié dans le quotidien, comme nous avons pu recevoir de Fernand Lamy et de son épouse Claire Lamy. Merci encore pour tout ce bonheur! J’en rêve encore!

    Cordiales salutations,
    Marie-Christine Blankenberger

  15. Bonjour Nathalie, Par hasard je suis revenue sur ton site. Je suis toute admirative de tes photos. J’ai passé de nombreuses années dans cette région surtout les week-end dans les chalets avec Fernand et Claire Lamy et leurs nombreux amis. Cela me rappelle des souvenirs joyeux et pleins d’aventures. J’ose souhaiter que Fernand et Claire vont très bien. Bonne et Heureuse Année 2013 à tous! Beaucoup de santé, de sourires, de joies, d’aventures et d’amitiés à tous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s