Le merveilleux monde des papillons à Kerzers

Mais que cachent donc ces drôles de dômes posés en pleine campagne fribourgeoise près de Kerzers?

Il s’agit du papiliorama, les dômes ne paient pas de mine mais à l’intérieur, c’est féérique, beau, ludique, instructif, écolo… Oui! Tout ça en même temps !

Le papiliorama a été créé par le biologiste néerlandais Maarten Bijleveld van Lexmond. D’abord situé à Marin près de Neûchatel, il a migré vers kerzers en 2003 suite à un incendie afin de s’agrandir.

Le Papiliorama est une Fondation d’utilité publique, dont la vocation est de sensibiliser le public au sort des forêts tropicales et de la biodiversité en général, en plongeant le visiteur au cœur-même de ses expositions vivantes.
Une fondation sœur du Papiliorama (l’ITCF) protège concrètement plus de 110 km2 de nature tropicale au Belize en Amérique centrale.  La gestion et la protection de cette réserve naturelle appelée Shipstern coûte chaque année 100 000 francs suisses (environ 66 000 euros) entièrement récoltés grâce au soutien des visiteurs du papiliorama. Toutes les deux secondes, un hectare de forêt tropicale est abattu !
Sous un premier dôme de14 mètres de haut a été recréée une forêt tropicale où évoluent en toute liberté plus d’une soixante d’espèces de papillons. 90% d’humidité, 25°…

Des papillons vraiment étonnants comme celui-ci qui sait user de mimétisme et ce grand Atlas.

Des papillons butinant de superbes fleurs…

Des papillons posés attendant la photographe… Ne bougez pas ! J’arrive !

On peut admirer les cocons dans la pouponnière, régulièrement, un soigneur vient libérer les papillons tout juste sortis de leur chrysalide.

Mais encore plus surprenant : pouvoir observer ces magnifiques colibris se nourrir…

Sous un second dôme appelé nocturama, quand nos yeux se sont accoutumés à la pénombre, on peut voir des paresseux, des porcs-épics arboricoles, des singes de nuit,  des ocelots, des tatous, et surtout de petites chauves-souris qui virevoltent au dessus de vos têtes… Même pas peur !

Le dernier dôme, le jungle trek est la copie miniature de Shipstern. Au dessus de la canopée, à 7 mètres de hauteur, un pont panorama permet d’observer les oiseaux en liberté.

Jolie coupe de cheveux…

Mais au papiliorama, on apprend aussi que les papillons de nos campagnes disparaissent. Ils ont des ennemis naturels bien sûr, mais l’urbanisation, les pesticides, le fauchage précoce, le développement des axes routiers font qu’ils sont de plus en plus rares. Une expo assez ludique pour les enfants nous aide à mieux les connaître :  cycle de vie, leur milieu, leurs ennemis et comment restaurer leur habitat.

Le papiliorama est une belle réussite. Si vous souhaitez adopter votre hectare de la réserve naturelle de Shipstern, n’hésitez pas !

Advertisements
Cet article, publié dans Suisse voisine, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Le merveilleux monde des papillons à Kerzers

  1. Denis Billamboz dit :

    Y a un truc comme ça en Alsace avec plein de papillons qui viennent se coller dans tes cheveux. Je ne me souviens où il est et s’il existe encore mais je l’ai visité il y a au moins … et peut-être même plus !

    • Nathalie dit :

      Ah je ne connaissais pas de parc de ce type en Alsace… Les dômes à Kerzers (Chiètres en français) sont très imposants et sympa avec les enfants. Mais quel choc thermique en ressortant!

  2. Emma dit :

    J’en suis émerveillée Nath! tu nous en as caché des choses, hein?

  3. Elisa dit :

    Nath, une merveille.
    Précisement j´ai vu le mois dernier un tel truc à Buenos Aires, pas de dôme et ses papillons, sinon un tilleul et ses papillons, au quartier de La Recoleta.
    Je vais faire l´article et je veux mentionner le tien.
    Je vois pourquoi tu utilises le papillon sur ton profil
    À plus
    Elisa, Argentine

  4. Thierry dit :

    J’y suis allé il y a quelques temps. Il n’y avait pas le dernier dôme avec les oiseaux. Tu m’as donné envie.
    Bravo pour tes photos. Elles sont bien jolies.

  5. Emma dit :

    Chere Nath, l’avatar que j’ai hérité etant aussi beau que les papillons , j’ai décidé de le garder.

  6. Chocoralie dit :

    J’adore – nous en avions un pres de chez nous – ambiance tropicale, feerique pour petits et grands, les papillons, parfois seduits par la douceur de l’assouplissant ou d’un parfum sucre venaient de temsp en temps se poser sur les visiteurs… magique!

  7. Voila un lieu que j’adorerais visiter avec mon appareil photo. Peut être que le soir, avant la fermeture, je me déguiserais en fleur pour me laisser enfermer avec eux.

  8. Nathalie dit :

    Elisa nous parle d’une expérience très intéressante concernant les papillons à Buenos Aires ici.
    http://elisaorigami.blogspot.com/2010/03/buenos-aires-jardin-dete-aux-papillons.html

  9. Il fait trop froid dans mes montagnes pour voir des papillons. Snifff, j’ai très envie d’en photographier… snifff.
    Il faut donc que j’aille dans ce lieu.

  10. Emma dit :

    Le chercheur, fais comme moi plante un arbre a papillons!

    • Nathalie dit :

      Moi, j’ai planté des petites fleurs, ça attire bien les papillons…
      Enfin, quand les mulots ne m’ont pas mangé tout mes oignons pendant l’hiver!
      😦
      Quelles saletés!

  11. oth67 dit :

    Effectivement, cela vaut le détour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s