Rugir avec le lion de Belfort.

Voici une oeuvre de Bartholdi moins célèbre que la statue de « la liberté éclairant le monde » de New York, mais tout aussi monumentale.

Situé à Belfort, ce lion est long de 22 mètres et haut de 11 mètres sculpté dans du grès rouge des Vosges. Il surplombe la ville et impose sa formidable puissance à quiconque le contemple…

Bartholdi a voulu en faire le symbole de la résistance farouche de la ville et de son gouverneur, le colonel Denfert-Rochereau face aux envahisseurs prussiens en 1870-1871. Les Belfortains résistèrent à un siège de 103 jours sous une pluie d’obus. Belfort sauva ainsi l’honneur de la France après la défaite de Sedan et cela lui a permis de rester dans le giron de la France alors que l’Alsace et la Lorraine  du nord  passaient à l’Allemagne.

Ce lion terrible fait partie de tout un ensemble extrêmement bien conservé et intéressant à visiter.

Devenue française en 1636, Belfort, lieu de passage stratégique entre les Vosges et le Jura, est déjà fortifiée par Vauban.

Commencez votre visite en entrant dans la vieille ville par la porte de Brisach.

Le roi Soleil veille !

Vauban a remanié le château du Moyen-Age dont il ne reste plus que la tour des Bourgeois.

On chemine jusqu’au lion, il est magnifique depuis la terrasse.

Le point culminant est la caserne construite par le général Haxo au XIXème siécle et son belvédère.

Du belvédère, on a une vue panoramique sur la ville, les fortifications et les ballons d’Alsace par beau temps…

Aujourd’hui la caserne est devenue un petit musée d’histoire portant sur la guerre de 1870 bien sûr, celle de 14-18 et sur l’histoire locale. Je n’aime pas spécialement les musées militaires, mais les maquettes sont intéressantes notamment celle du siège de Belfort. Les effets personnels du colonel Denfert-Rochereau sont conservées presque religieusement…

Surprenants aussi les uniformes orientaux…

On y trouve cette merveilleuse fenêtre avec chaque carreau gravé, mais il n’y a aucune explication sur sa provenance…

Belle visite non ?

Mais ce n’est pas tout ! Belfort recelait un autre petit bijou : la plus vieille épicerie de France  encore en activité  ! Ouverte en 1825, l’épicerie de Mr Perello a hélas fermé ses portes fin 2008, remplacée par un bouchon lyonnais. Mais que l’on se console, comptoirs,  plaques publicitaires, étagères, escaliers tout est resté en place puisque l’ex-épicerie est classée monument historique. Quel cadre pour se restaurer !

Une épicerie fine, moitié caverne d’Ali Baba moitié salon de thé est tenue par le fils de Mr Perello juste à côté. Le grain de café est une bonne adresse avec une jolie terrasse donnant sur la place et la cathédrale St Christophe.

Bon à savoir : Une réplique réduite du lion de Belfort est placée à Paris, place Denfert-Rochereau dans le 14ième arrondissement.

Frédéric Auguste Bartholdi meurt en 1904. Il est enterré au cimetière de Montparnasse à Paris. Pensez au lion si vous passez par là !

Publicités
Cet article, publié dans Franche-Comté, Huuummmm les bonnes adresses !, territoire de Belfort, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Rugir avec le lion de Belfort.

  1. Muad' Dib dit :

    Coucou Nathalie,
    Il faut que je rajoute le lien vers ton article sur mon blog.
    Je te souhaite un bon dimanche.
    Gros bisous et encore merci,

  2. Nathalie dit :

    Merci ! Bon dimanche !

  3. marie dit :

    hello Nath ;
    Via Muad et bohnita me voilà.J’ignorai qu’on trouvait tout cela à Belfort.Je passe sur la voie rapisde de temps à autre ,j’y suis allée une fois pour une compèt mais je découvre avec ton blog.Que la Franche Comté soit une région magnifique ,je ne l’ignore plus depuis que j’y habite mais merci beaucoup pour la ballade
    Amicalement
    Marie

  4. Nathalie dit :

    Marie, un jour, il faudra t’arrêter et de promener près du lion !
    Merci pour le commentaire, j’aime bien que les Francs-Comtois me disent ce qu’ils pensent de mes articles !
    à bientôt !
    Nath

  5. Piafette dit :

    C’est sportif de monter tout en haut!! Avec mon gros bide je n’en serais plus capable. Et tiens, une légende dit que Bartholdi se serait suicidé après s’être rendu compte qu’il avait oublié de sculpter la langue du lion. Est-ce que c’est vrai?

  6. Nathalie dit :

    Oui, attends un petit peu et tu y monteras en poussette!
    Beaucoup de légendes sont racontées à propos du lion…
    On raconte qu’il y aurait toute une machinerie à l’intérieur ou qu’un souterrain partirait de ses entrailles.
    Il y aussi cette rumeur qui dit que Bartholdi se serait suicidé à cause de la langue du lion.
    En fait Bartholdi a achevé le lion en 1872 et est mort en … 1904 d’une maladie.
    Il s’était inspiré après son retour d’Egypte des sphinx qu’il avait vus là-bas. Et les sphinx sont représentés sans langue…

  7. jeanne dit :

    Je vois que je dois bien approfondir ma connaissance du lion et de Belfort. C’est pour la prochaine visite. Savez-vous si c’est vrai que le lion à Paris visait le nord-est vers l’Allemagne jusqu’au rapprochement et l’unification de l’Europe quand on a dit que ça suffisait, et on a changé la position. Il me semble que maintemant il fait face au sud.

    Blog très intéressant. Merci!

    • Nathalie dit :

      Non, je ne suis pas au courant de cette anecdote sur le lion qui se trouve à Paris! Comme quoi, grâce aux blogs, on apprend des choses intéressantes tous les jours!

  8. Sûpreme dit :

    Bravo belle article, je suis fière de ma régions !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s