Une saga familiale : les Peugeot à Montbéliard

Voilà une marque que tout le monde connait : Peugeot.

Derrière cette marque, il y a une histoire de famille, d’hommes… La famille Peugeot s’est taillé au fil des siècles un immense empire industriel et automobile.

« L’aventure Peugeot » a profondément marqué le pays de Montbéliard que l’on qualifiait il y a peu encore, de pays de Peugeot.

A  Sochaux, l’usine Peugeot est  le plus grand site industriel de France avec 13 000 salariés ! En face de l’usine, on peut visiter le musée fondé par Thierry Peugeot en 1982.

Présente à Vandoncourt, petit village près de Montbéliard depuis le XVème siècle, la famille Peugeot se lance dans l’industrie avec une fonderie d’acier au XVIIIème siècle.

Puis l’affaire familiale connaît de nombreux développements, des usines s’installent à Pont-de-roide, Audincourt, Valentigney, Mandeure, Hérimoncourt, Beaulieu. Les ouvriers y fabriquent des scies à ruban, tiges métalliques pour les corsets, moulins à café, machines à coudre…

La famille Peugeot est une famille discrète, de tradition protestante. Ils se lancent dans une politique sociale avant-gardiste pour l’époque : journée de 10 heures bien avant la loi, soins gratuits, hôpitaux, logements ouvriers…

Les premières bicyclettes sont fabriquées à Beaulieu  (Beaulieu-Mandeure aujourd’hui). Ce Grand Bi a plus de 120 ans !

La production automobile commencera avec Armand Peugeot, qui présente à l’exposition universelle de 1889 un véhicule à vapeur.

Ces premiers engins ne sont pas très performants, mais Armand persiste, il est persuadé que l’avenir est dans le moteur à explosion. Très vite, il connaîtra le succès. Il vendra 500 voitures en 1900.

Trop classe le panier à pique-nique devant la voiture !

En 1913, la Bébé Lion Peugeot est lancée dans les usines de Beaulieu. Cette voiture montant jusqu’à 45 km/h, fut conçue par un milanais qui deviendra célèbre, Ettore Bugatti.

C’est durant cette période faste que l’usine de Sochaux est construite.

L’industrie automobile fait naître de nouveaux métiers, des ateliers de réparation fleurissent…

Pendant l’entre deux guerres, les voitures commencent par être nommées avec des numéros : 201, 301 …

L’époque des pionniers de l’automobile est finie, c’est ce qui m’a le plus plu dans ce superbe musée très art déco.

On y trouve aussi les voitures qu’ont connues mes parents : 403, 104 ….

Les voitures de course.

Les voitures que l’on conduira peut-être dans le futur.

Et bien sûr, la visite se termine comme dans tous les musées par la boutique !

Vraiment, c’est un très joli musée et même si je n’y connais rien en voiture, j’ai passé  un très bon moment. J’y ai même retrouvé mon vélo de petite fille : le petit blanc au bout !

L’aventure Peugeot s’arrête ici pour moi. Les hommes et les femmes de Sochaux qui vivent depuis 100 ans avec le Lion peuvent  être fiers de cette grande épopée à laquelle ils ont largement participé…

Bon à savoir… Le musée sort les voitures de collection et vous permet de les conduire en semaine… mais pas le week-end !

Pour les enfants, des explications leur sont dédiées avec un petit questionnaire. S’ils répondent bien aux questions, des petits cadeaux leur seront offerts : mon fils ne quitte plus son pin’s 205 GTI depuis une semaine… La frime à l’école !

Pour ceux qui veulent vivre l’aventure Peugeot  jusqu’au bout, on peut faire un tour à la boutique du FC Sochaux, club de foot fondé fin des années 20 par Jean-Pierre Peugeot.

Peugeot a aussi inventé le sponsoring !

Musée de l’aventure Peugeot                             Boutique du FC Sochaux

Carrefour de  l’Europe                                          Stade Bonnal

25600 SOCHAUX                                                    25200 Montbéliard

Publicités
Cet article, publié dans Doubs, Franche-Comté, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Une saga familiale : les Peugeot à Montbéliard

  1. Elisa dit :

    Salut Nath,
    Quel bon récit, et quelles images fabuleuses. J´ai beaucoup aimé, comme j´aime la voiture Peugeot 🙂
    Amitié et bel mercredi
    Elisa, Argentine

  2. oth67 dit :

    Nous l’avions visité en 2001 !
    Y-a-t-il eu des changements depuis ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s